dufigementAuVivant.png

Accompagnement thérapeutique et prévention du traumatisme

 ・Bruxelles・

tiger-653697_1920bis_edited_edited.jpg

Mon approche de la guérison repose largement sur le postulat selon lequel les humains sont essentiellement et par nature instinctuels - C'est-à-dire que nous sommes, au cœur de nous mêmes, des animaux humains.  

Dr Peter A. Levine 

choc

stress

trauma

 
Résoudre le traumatisme
Assainir les mémoires qui encombrent notre corps, qui dictent nos comportements, nos sentiments, notre relation au monde et notre santé. 
La Somatic Experiencing®

Il s'agit de guider doucement les personnes souffrantes afin qu'elles développent une tolérance croissante pour les ressentis difficiles et les émotions refoulées, qu'elles puissent à la fois libérer les énergies physiologiques bloquées, conscientiser qu'il s'agit d'anciennes expériences et les découpler du danger.

En savoir plus

La SE® est spécifiquement développée pour résoudre les troubles du stress, du choc émotionnel et du traumatisme. Elle offre un accès thérapeutique aux conséquences d'événements ponctuels (catastrophes, accidents, agressions,...) ou répétés (climat de stress, d'abus psychologiques etc...).

En savoir plus

 
Prévenir le traumatisme
Fertiliser la résilience.
Améliorer la tolérance du corps et de l'esprit à l'inattendu.
Favoriser des réponses cognitives et comportementales adaptées aux situations.
EmotionAid®
Les ateliers du nerf vague

Comment ça marche 

De la même manière que nous renfonçons nos muscles en les exerçant, nous pouvons renforcer notre neuro-physiologie de réponse au stress (notre muscle émotionnel) et améliorer sa plasticité. Un système nerveux efficient favorise une réponse adaptée aux situations inattendues ou difficiles, un retour rapide à l'équilibre interne, et préserve des séquelles dues à l'excès de stress.

En savoir plus

Pour qui, pour quoi

Pour tous. Pour augmenter notre tolérance à l'inattendu. Pour élargir nos capacités corporelles à accueillir et traiter l'émotion. Pour prévenir la crispation corporelle et psychique, le burnout, le traumatisme, l'inflammation, la maladie chronique. Pour améliorer la conscience et l'estime de soi ou pour simplement soutenir son bien-être et son ouverture au monde.

En savoir plus

 

Quand nos dynamiques biologiques fonctionnent en harmonie, nous pouvons vivre notre entière habilité à la connexion, l'éclatant potentiel de nos talents et notre pleine aptitude à la résilience.

 
Mon parcours

Photographe et cinéaste, j'ai exercé le métier de photoreporter puis de journaliste multimédias durant 30 ans. J'ai connu une première vie professionnelle aux inattendus permanents et j'ai été assez vite contraint de m’intéresser aux remèdes du stress.

 

En 1990, déjà, dans l'intention de traiter mes symptômes psychosomatiques, je découvrais la sophrologie. Ce fut une première révélation : le "pouvoir du ressenti" devenait pour moi un précieux outil de soulagement, mais il ne solutionnait pas tout.

 

Depuis, dans l'espoir de m'apaiser plus durablement et de mieux comprendre comment mon corps, mon mental et mon environnement interagissaient, je me suis initié au bouddhisme, au taoïsme, au chamanisme, au Chi Nei Tsang, à l'Advaïta Vedanta, à la pensée jungienne, à la pleine conscience, la CNV, l’hypnose, la danse intuitive, au yoga, au kiko, au Feldenkrais, aux rythmes et sons thérapeutiques, au massage des fascias...

Une exploration de soi, une quête d'élargissement de conscience par l'expérience, qui m'a finalement mené à la Somatic Experiencing®.

 

La SE® s’est imposée à moi comme une évidence. Mon histoire et mes symptômes se tissaient du fil rouge de la psychophysiologie du traumatisme qui fonde la méthode. L' approche expliquait et apportait enfin une réponse à ce que je vivais : mon corps n'avait rien oublié des épreuves que j'avais vécues. Les traces laissées conditionnaient encore mes comportements, influençaient ma santé et, plus difficile à accepter, conduisaient mes pensées et nourrissaient l'illusion de qui j'étais.

 

Convaincu par les bienfaits que la méthode me procure, je décide en 2015 d'apprendre à la pratiquer.

Je me suis formé au Centre d’Etude et de Formation à la Résolution du Trauma (le CEFoRT) sous l'égide de la fondation américaine SETI (Somatic Experiencing Trauma Institut) et du Dr Peter A. Levine.

 

Cette plongée aux confins de la psychobiologie du stress a éclairé et enrichi le monde du spirituel, du mental, du rituel, du symbolique, de la visualisation, du toucher et du mouvement que j'avais déjà commencé à explorer.

 

Depuis 2018, ​je suis au service des personnes dans le besoin de premiers secours émotionnels et j'accompagne celles qui souhaitent dissoudre les obstacles qu'elles rencontrent à l'acceptation et l'épanouissement de soi. Des obstacles qui sont le plus souvent les conséquences d'un traumatisme.

Je poursuis encore, avec la fraîche curiosité d'il y a 30 ans, l'exploration des liens que le corps, le mental et la conscience entretiennent, et plus spécifiquement sur le terrain du stress, de l'émotion et du traumatisme.

Sylvain Piraux

 

En pratique

Les séances s'articulent autour d’un échange verbal et du moment présent.

Nous visitons les sensations, les pensées, les images, les émotions, les comportements et les mouvements que le corps manifeste en lien avec les situations évoquées.

Le nombre et la fréquence des séances s'adaptent en fonction de vous et de la problématique traitée.

 

Une séance dure environ une heure.

Politique tarifaire: 

j'ai à coeur de pouvoir offrir mes services aux personnes pour qui un accompagnement psychophysiologique n'est habituellement pas accessible. C'est la raison pour laquelle mes tarifs sont fixés en fonction de chaque situation.

Parlons-en.

NB : mes prestations ne sont pas remboursées par le système d'assurance soins de santé obligatoire.

Je vous accueille au Centre Pérou dans le quartier Boondael, au sud de Bruxelles.

 

Bus: ligne 41 arrêt Futaie, Tram: lignes 8 et 25 arrêt Boondael, Train: ligne 26 Hal-Bruxelles arrêt Boondael ou ligne 161 Namur-Bruxelles arrêt Boitsfort.

afficher dans Google Maps

 

Contact

Vous souhaitez prendre rendez-vous ou vous avez besoin d'un renseignement complémentaire, n'hésitez pas à activer la pastille dorée, à remplir le formulaire de contact, à me téléphoner ou à visiter la page Facebook.

 

+32 475 366 006

DuFigementAuVivant

Avenue du Pérou, 23

1000 Bruxelles

  • Facebook
 
visageforetL.jpg
En lien avec nos blessures et à l'écoute de nos ressentis, notre élan vital révèle les actions et les prises de conscience nécessaires pour nous libérer du passé.
 
La Somatic Experiencing®

"Les souvenirs procéduraux et émotionnels persistants et inadaptés forment le mécanisme central sous-tendant tout traumatisme ainsi qu'un grand nombre de problèmes sociaux et relationnels"

 

Peter A. Levine

La Somatic Experiencing® est une méthode globale de guérison des troubles du stress prolongé, du choc émotionnel et du traumatisme. Elle a été mise au point par le Peter A. Levine, docteur en psychologie et biophysique. Elle est le fruit d'une étude multidisciplinaire en neurophysiologie du stress, psychologie, éthologie, biologie, neuroscience, biophysique médicale et de plus de 40 années d'application clinique.

Peter Levine a élaboré sa méthode au départ d'observations de situations de danger vital dans la vie des animaux sauvages et en étudiant spécifiquement le phénomène de figement.

Bien que fondée scientifiquement, la méthode s'inscrit dans le courant des thérapies humanistes. Elle s'adresse à l'individu dans sa dimension globale mais s'applique à résoudre le traumatisme au cœur de son origine: le corps.

L'approche thérapeutique piste les mécanismes du système nerveux autonome. Un système mieux connu depuis les années 2000 lorsque la "théorie polyvagale des émotions" de Stephen W. Porges est venue éclairer le rôle qu'il joue dans la réaction d'entrée et sortie du figement.

La méthode a remis en question les théories conventionnelles du traumatisme. Pour Peter Levine, la clé de guérison du traumatisme se trouve "par-delà les mots" (Guérir par-delà les mots, InterEditions), autant dans notre physiologie du stress et nos instincts que dans notre système cognitif. Cette clé ne peut donc pas se trouver par une méthode thérapeutique exclusivement cognitive, comportementale ou même corporelle.

A la lumière d'une étude scientifiquement contrôlée, de l'expérience acquise au long des quatre dernières décennies dans le traitement des victimes de guerre, de catastrophes naturelles, d'abus et de maltraitances, la méthode Somatic Experiencing s'impose aujourd'hui comme référence pour le traitement du traumatisme.​​

Comment ça marche

"Nous apprenons de nos parents, des livres, du collège, de l'université mais aussi de nos expériences, d'événements divers. Tout cela, nous l'accumulons et devient du savoir. Et, c'est à partir de ce savoir que nous agissons. Par conséquent, tout ce savoir nous amène à devenir plus mécanique. Ce savoir est toujours du passé. Toutes nos actions sont ainsi des mécaniques basées sur le passé."

 

Krishnamurti, Jiddu

Dernier dialogue à Brockwood Park en Septembre 1978 

Nous sommes tous à des degrés divers dépendants de notre passé

Notre mémoire nous permet notamment de retenir la liste des courses ou d'enregistrer pour la vie comment rouler à vélo.

Dès la sortie du magasin la liste des courses à de forte chance d'être remplacée par un autre besoin de mémoire à court terme. Par contre, la mémoire acquise pour rouler à vélo ne s'oubliera jamais. Pourquoi ? Notre cerveau a créé les connexions neuronales nécessaires entre les stimuli sensoriels et les réponses musculaires qui permettent de nous propulser en équilibre. Des chemins neuronaux sont tracés et leurs portes d'accès s'ouvriront dès que nos mains se retrouverons sur un guidon. Cela nous permet, même sans avoir pratiqué durant longtemps, de remonter en selle dans l'instant.

C'est par ce processus que naissent dans nos cerveaux des liens pérennes entres nos émotions, nos ressentis, nos actes et les situations vécues. De véritables scénarios émotionnels et comportementaux s'engramment ainsi pour la vie dans la partie inconsciente de notre mémoire : la mémoire implicite procédurale.

 

Mais le procédé a quelques inconvénients.

Ces mémoires/mécaniques sont tellement enrracinées qu'on les adopte erronément comme faisant partie de qui nous sommes, nourrisant l'illusion de notre monde intérieur et par conséquent celle du monde qui nous entoure.

Le passé douloureux est un cruel tourment." 

Euripide ; Hercule furieux - Ve s. av. J.-C.

Nous sommes donc tous, à des degrés divers via nos mémoires implicites, façonnés par le passé et dépendants de celui-ci.

 

Et, certaines de nos mémoires implicites sont parfois la source de souffrances au présent.

Face à un événement menaçant ou vécu comme tel, une mémoire implicite innée entre en jeu. C'est notre mémoire procédurale de réponse à la menace.​

 

Le procésus détecte une situation potentiellement dangereuse et applique le scénario comportemental qui a fonctionné dans le passé pour assurer notre sécurité et rétablir notre bien-être.

Le système est la plupart du temps salutaire. Mais lorsqu'il n'y a plus rien à faire pour changer le cours d'un événement (ça va trop vite) ou que l'émotion nous submerge (trop fort) ou que la situation se répète (trop longtemps), tout le système s'effondre.

Dans ce cas, le système de réponse à la menace se fige et empèche un retour au calme.

 

L'expérience s'associe le plus souvent à une émotion ou un sentiment (impuissance, honte, culpabilité...). Un nouveau comportement adaptatif s'installe et s'enregistre de la même manière que nos compétences de cycliste, dans notre mémoire implicite procédurale.

 

Ce comportement persistera donc au delà de son utilité en même temps que l'expérience somatique de dérégulation.

C'est ici qu'est le fondement du traumatisme.

 

Le traumatisme choque le système émotionnel et fige le corps dans un mode adaptatif de survie. Il fige la vie.

 

Le désir, l'amour, la force, la joie, la hargne, toute notre authenticité se retrouve comme bâillonnée dans les voiles illusoires d'un danger latent.

 

Le traumatisme conditionne nos croyances et nos peurs qui, elles-mêmes, justifient la souffrance qu'elles génèrent par des vécus répétitifs.

La mémoire traumatique façonne ainsi le corps et la psyché d'un individu, son destin, celui d'une communauté voire d'un peuple, parfois sur plusieurs générations.

Comment s'évader de cette prison, retrouver un esprit et un corps apaisés, reconnecter la force et la spontanéité de notre nature innée ?

 
tigreneige.jpg

 Sur la piste de nos biomécaniques ancestrales de mammifère

Nous partageons avec nos plus vieux ancêtres nos instincts d'attraction, de répulsion et de survie.

 

Comme chez eux, lors d'un événement vécu comme menaçant, c’est notre système nerveux autonome qui prend les commandes pour organiser la fuite, le combat ou la sidération. Et, lorsque la menace est écartée, ce système est conçu pour s'auto-réguler, libérer les énergies résiduelles mobilisées, retrouver l'état d'équilibre somatique et le retour au calme.

C'est une bonne nouvelle ! Notre part ancêstrale est conçue pour s’autoréguler.

 

Nous possédons donc tous un pouvoir d'auto-guérison. Même longtemps après un événement menaçant notre système nerveux cherche toujours à se libérer des conséquences du traumatisme, c'est à dire, à sortir du figement de notre système de réponse à la menace.

L’autre bonne nouvelle, c’est que nos « câblages » neuronaux sont modulables.

Une récente étude sur la mémoire (Nader & Einarsson 2010) démontrent que les souvenirs traumatiques sont en réalité "remis à jour" à chaque sollicitation. Cela signifie que les fondements d'une mémoire implicite, c'est-à-dire les circuits de connexions entre les sensations/émotions/comportements, sont modifiés dans certaines conditions du présent.

 

Autrement dit, le présent adapte en permanence le passé !

 

Celà explique comment, à mesure que l'on apprend en sécurité et progressivement à tolérer les émotions et sensations qui autrefois nous ont submergées, cela modifie les itinéraires neuronaux habituels et permet de se dépouiller des réponses adaptatives périmées.

C'est pourquoi les séances de Somatic Experiencing s'articulent autour des ressentis, du moment présent, des images, des émotions et des mouvements autonomes que le corps manifeste en lien avec les situations abordées.

 

Le but poursuivi est de réapprendre progressivement à remobiliser les ressources, à favoriser la plasticité globale, à clôturer le cycle de réponse à la menace pour enfin permettre aux mémoires traumatiques d'évoluer en simples mémoires autobiographiques.

 

Les vieilles amarres qui associent les situations aux sensations, aux émotions, aux pensées et aux comportements se dissolvent. Les pleins assortiments de réponses redeviennent disponibles à l'instant présent, et une diversité de bouquets est à nouveau permise devant une sollicitation.

Pour Qui, pour Quoi.

Conditions inadaptées à la gestation, à la naissance ou au développement de l'enfant, abus physiques ou psychologiques, accident, agression, guerre, famine, pandémie, catastrophe naturelle, chirurgie, perte brutale et toutes les situations d'exposition prolongée ou répétée au stress ; les événements qui sollicitent les limites de tolérence au stress de l'être humain font malheureusement partie de son environnement.

 

Derrière chaque événement ou suite d'événements qui dépasse les limites de tolérence au stress se cache un traumatisme. Ses conséquences, les troubles psychiques et corporels, affectent chaque année des millions de personnes dans le monde. Selon l'OMS, 277 millions de personnes souffraient dans le monde d'un état de stress post-traumatique reconnu en 2017. Ce trouble serait aussi chaque année la cause non décelée de centaines de millions de consultations médicales restées sans réponse adaptée.

 ☯︎

A la suite d'un traumatisme, le cycle physiologique et émotionnel de réponse à la menace reste activé malgré l'éloignement du danger. 

Cette activation pemanente mène à l'épuisement, aux sentiments d'impuissance, de vigilence permanente, de honte, à de la colère réprimée, à de la constriction cellulaire, au repli, bref, au "mal-être" psycho-physiologique.

A terme, la dérégulation neurophysioloque causera des dysfonctionnements organiques et divers troubles. Certaines maladies, le plus souvent chroniques, en sont la conséquence.

L’association entre le vécu physiologique, le vécu émotionnel et les faits nourrit le mental et génère des croyances.

Pour caricaturer, une personne impliquée dans un accident avec un véhicule de couleur verte pourrait développer un réflexe de répulsion envers cette couleur, entraînant une série de comportements d'évitement inconscient et de croyances cachées liées au "danger vert".

La Somatic Experiencing est conçue pour défaire les conséquences d'événements ponctuels (catastrophe, accident, agression...) ou répétés (abus, climat de stress prolongé...). Elle donne accès aux traumatismes vécus durant l'enfance, aux conséquences de situations vécues avant l'acquisition de la mémoire explicite et de la parole (18 mois) et aux empreintes laissées par des conditions de vie périnatales inadaptées. 

Bien sûr, chaque patient, chaque cas, chaque thérapeute étant unique, toutes les méthodes thérapeutiques ont leur potentiel de bienfaits.

 

Les indications qui suivent ont valeur d'exemples. Elles décrivent des cas génériques et des états habituellement traitables par la Somatic Experiencing.

​☯︎​

• Vous avez vécu un accident, une opération chirurgicale, une catastrophe, une simple chute, une agression, un abus physique ou psychique, une perte, un abandon... 

​• Vous constatez une baisse de votre énergie, de vos performances, de votre motivation, une différence dans votre façon d'exister suite à un événement ou sans que vous ne compreniez pourquoi.

 

 ​• Vous avez été victime d'une situation de stress extrême, d'un événement émotionnellement insoutenable, votre vie s'est trouvée en danger.

• Vous avez été témoin d'un événement qui vous a marqué.

• Vous avez baigné dans une ambiance de stress, de peur durant une période prolongée.

​​

• Vous vous sentez en permanence en état de vigilance, vous ne parvenez plus à profiter simplement de la vie.

• Vous trainez un sentiment d'impuissance, de découragement, vous réagissez à "fleur de peau". 

• Vous vivez des difficultés dans vos relations et ne parvenez que difficilement à vous connecter à vous-même.

• Vous éprouvez pour les autres un attachement problèmatique, vous vivez à travers leurs regards.

• Vous vous figez devant des personnes, des objets ou des situations sans explication rationnelle.​

• Vous perdez le contôle de vous-même dans des situations vécues banales pour les autres.

• Vous constatez que vous vous retrouvez périodiquement dans des vécus désagréables similaires.

• Vous aimez flirter avec des situations potentiellement dangereuses.

• Vous éprouvez un sentiment de honte ou de culpabilité sans que vous ne compreniez pourquoi.

• Vous avez vécu un événement soudain sans pouvoir réagir.​

​​

• Votre médecin ne sait plus comment répondre à vos troubles.

 

Vous souffrez de

​troubles du sommeil; 

de l'attention;

de l'équilibre;

du langage;

de la mémoire;

visuels;

sexuels;

digestifs;

cutanés;

respiratoires;

hormonaux;

cardiaques;

musculaires;

articulaires;

du système immunitaire;

d'une maladie ou inflammation chronique;

-

troubles de l'humeur;

pensées négatives;

souvenirs récurrents;

cauchemars;

mésestime de soi;

dépression;

angoisse;

anxiété;

comportement associal ou auto-destructeur;

addiction;

agressivité;

hyperactivité;

apathie;

phobie;

-

-

-

 

Sylvain Piraux

somato-psychopraticien ・Bruxelles

Somatic Experiencing®・EmotionAid®・Integral Somatic Psychology®

© 2019・Sylvain Piraux1170 Bruxelles

Tél: +32 475 366 006・SylPix 0740.796.918

Code déontologique APFSE